Belgique Expos News Terminées

INCA Dress Code

NOTRE CRITIQUE

Autant le dire d’emblée, le titre de cette exposition est trompeur. Et heureusement tant on sait que les textiles Inca n’étaient pas une priorité pour cette civilisation de bâtisseurs. Tout au plus leur approche consistait à tisser plus finement que leurs prédécesseurs sans y apporter ni style nouveau ni innovation particulière. Le parcours proposé par le MRAH confirme cela en n’offrant d’ailleurs aux Incas qu’une salle, en toute fin d’expo …

Passé ce « malentendu », Inca Dress Code n’en demeure pas moins une rétrospective très intéressante par la qualité des pièces présentées. Organisée chronologiquement et géographiquement, elle couvre près de deux mille ans de savoir-faire andin en matière de textile, parure et céramique.

Plus que tout autre objet du quotidien, le textile occupe une place privilégiée dans les civilisations précolombiennes : élément de puissance et de prestige à l’importante charge symbolique, il nous enchantent par la richesse des couleurs utilisées.

La majorité des œuvres présentées, issues principalement de contextes funéraires, provient du Musée d’art et d’histoire lui-même et du MAS à Anvers.

Si les œuvres qui nous ont séduits sont innombrables, retenons-en quatre qui nous ont littéralement éblouis :

  • un superbe Manto Paracas (-200 av.JC – 100apr.JC) conçu pour accompagner le défunt et orné d’une cinquantaine de motifs brodés d’une finesse impressionnante,
  • un Manto Nasca (100 – 600 apr JC) évoquant par ses motifs brodés la fertilité et les ancêtres,
  • un vase-tête trophée Nasca aux yeux fermés (indiquant une décapitation), frappant de modernité, et
  • une paire colorée d’ornements d’oreilles Chimu (1100-1470 apr jc), constituée de coquillages, nacre et pierres précieuses, destinée à un personnage puissant. Une merveille.

A l’issue de cette exposition, notre enthousiasme est tel qu’il n’est même pas altéré par cette absurdité consistant à distribuer les fiches descriptives de manière aléatoire dans les vitrines, de telle sorte qu’aucune (mais aucune !…) ne soit placée en face des pièces concernées !

Au final, il s’agit un bel aperçu qu’il serait vraiment dommage de rater !

Le catalogue, richement illustré et accompagné de textes clairs et instructifs, complète avantageusement le parcours. (INCA, Textiles et  parures des Andes, Ludion, 30 euros).

ARTYNOTE : 8/10

PRESENTATION OFFICIELLE

Les collections « Amériques » du Musée Art & Histoire sont considérées parmi les plus belles et les plus riches des musées européens. Si le public connait assez bien les différentes cultures des Andes (Pérou, Bolivie et Chili) grâce notamment à leurs céramiques, leur orfèvrerie et leurs momies, il n’a pas une image claire de la manière dont ces gens vivaient et étaient habillés. Le textile avait un statut particulier car il était considéré comme un bien extrêmement précieux : il servait non seulement à se vêtir, mais était aussi symbole de pouvoir et d’identité et pouvait servir comme offrande ou bien d’échange.

Cette exposition donnera la possibilité d’admirer la magnificence de certains textiles, la qualité de l’orfèvrerie et la beauté de la plumasserie du passé précolombien. Ce sera aussi l’occasion de découvrir la maîtrise de l’art du tissage, la sophistication de certains motifs, les couleurs très diversifiées et éclatantes encore aujourd’hui de ces fibres et plumes. En découvrant leur garde-robe (chaussures, vêtements, coiffes et bijoux), les visiteurs pourront côtoyer ces gens du passé dans leur quotidien et admirer des pièces exceptionnelles, de grande qualité, très colorées ainsi qu’une orfèvrerie impressionnante.

De plus, l’ensemble des œuvres sera présenté dans une scénographie attractive grâce à la reconstitution de morceaux d’architecture des Andes mais aussi de champ de coton et de sépultures. Il y aura également un parcours destiné aux enfants ainsi que des animations éducatives.

Environ 200 objets de nos collections, du Linden-Museum de Stuttgart, du MAS d’Anvers et de collections privées belges seront exposés autour d’une thématique encore jamais présentée. Une expo grand public qui vous en mettra plein la vue !

INFORMATIONS PRATIQUES

INCA Dress Code, Textiles et parures des Andes
Musée Royal d’Art et d’Histoire
Du 23/11/2018 au 21/04/2019

Ouvert mardi – vendredi : 9:30 – 17:00 et samedi – dimanche : 10:00 – 18:00.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *