Belgique Expos News

Beyond Borders à la Villa Empain

NOTRE CRITIQUE

A la frontière de l’absurde

Certaines facettes de l’art contemporain peuvent parfois nous laisser dubitatifs, mais la fondation Boghosian, logée dans la somptueuse Villa Empain, parvient souvent à les contourner pour n’en retenir que le meilleur. C’est donc toujours avec un a priori très positif que nous allons découvrir leurs expositions. Malheureusement, malgré un thème quasi-inratable (la frontière) pour une fondation qui veut enrichir le dialogue entre l’Orient et l’Occident au moyen de l’art, Beyond Borders déçoit cruellement. Aucun fil conducteur ne vient donner du sens à cet assemblage hétéroclite. La frontière en tant qu’objet géopolitique n’apparaît que dans une poignée d’oeuvres, qui peinent d’ailleurs à y apporter un éclairage original. D’autres ne s’inscrivent dans le thème que si l’on accepte qu’une ligne quelconque soit une frontière. En réalité, le seul point commun discernable ici, est que tout ce qui est montré appartient à la Banque Européenne d’Investissement. On a connu plus passionnant !

Retenons quand même une magnifique photo de Jorma Puranen, issue de sa sérié Icy Prospects. L’artiste finlandais couvre des planches de bois d’une peinture hautement réfléchissante, les place face à un paysage hivernal et en photographie les reflets. Cela donne des clichés saisissants, à la fontière de l’impressionnisme, grâce à la combinaison de la texture du bois et du paysage flou qu’il renvoie. Et bien sûr, la Villa reste un chef-d’oeuvre absolu de l’art déco à Bruxelles. Mais si vous ne la connaissez pas encore, mieux vaut peut-être attendre une exposition future, dans laquelle, on l’espère, la fondation renouera avec son talent muséographique habituel.

ARTYNOTE : 3/10

PRESENTATION OFFICIELLE

La problématique des frontières est au cœur de la mission de la Fondation Boghossian, qui a pour vocation de rapprocher les peuples par le biais de la culture. C’est à ce titre que la Fondation présente l’exposition Beyond Borders à la Villa Empain.

L’exposition réunit trente-sept artistes contemporains de renommée internationale, provenant de la scène européenne mais également du monde arabe, dans un vis-à-vis autour de la notion de la frontière et de ses représentations.

Elle s’articule autour d’une sélection d’œuvres d’artistes européens, issue de la collection de la Banque européenne d’investissement réalisée par Delphine Munro et mise en vis-à-vis d’œuvres d’artistes originaires du Moyen-Orient et du Maghreb, sélectionnées par la commissaire Michket Krifa.

Depuis l’Antiquité, la frontière suscite des questions liées aux thématiques d’intérieur et d’extérieur, d’identité et d’appartenance. Le territoire europeen compte une centaine de frontières. Et si certaines figurent parmi les plus anciennes au monde, a l’instar des lignes qui distinguent l’Espagne du Portugal, la moitié sont très récentes et certaines belligènes, ou en passe d’être redéfinies. A l’heure du Brexit, comment ne pas tenir compte dans la programmation de la Fondation Boghossian de la question des frontières intérieures et extérieures de l’Europe, particulièrement déterminante aujourd’hui ?

Visions politiques ou poétiques de la frontière, expériences esthétiques, œuvres à la charge symbolique, démarches protéiformes, l’exposition explore le dialogue qui se noue entre les œuvres d’artistes tels que Anish Kapoor, Rebecca Horn, Mounir Fatmi, Jan Fabre, Ali Cherri, Anri Sala, Wael Shawky ou encore Jannis Kounellis.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Fondation Boghosian – Villa Empain
Avenue Franklin Roosevelt, 67
1050 Bruxelles

06/09/2018 – 24/02/2019
Mar – Dim, 11:00 – 18:00
Fermé le lundi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *